Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:15

Mince, je sais pas quoi raconter et j'ai la flemme de chercher des photos ...

 

Je ne vois rien sur ma vie que je pourrais vous racontez ... Y'a ptet le jour ou je me suis perdue à Budapest mais ... Ah bah ça y est, j'ai tout dit !

 

 

Aaah, la Hongrie ...

C'est dingue les souvenirs que j'ai de ce pays ...

 

C'est aussi à cette époque que je me suis rendue compte que je pouvais m'adapter n'importe ou, quel que soit le pays, la langue et les barrières culturelles (c'est plutôt bien, non?) J'y ai passé plusieurs mois, sur quelques années... Ne me demandez pas le nom du bled ou j'étais, je serais incapable de m'en souvenir ... Je n'ai aucune photo non plus, et ça, je le regrette ...

 

Nous étions lâches la bas ... Mon père et ma belle mère étaient avec des amis à eux et nous ... bah, on nous lâchait, on faisait ce qu'on voulait .... Avec le recul, je me dis "WTF?" Non, mais, ils avaient pas peur pour leurs gamins, dans un pays inconnu, une langue inconnue, pleins d'inconnus, de la bouffe inconnue, de la monnaie inconnue? Oui, ben faut croire que non !

 

On avait l'équivalent de 3fr par jour d'argent de poche, et avec ça, tout un monde s'offrait à nous !

 

En quelques jours, je connaissais le village par cœur, j'avais appris les rudiments de la langue et même si je n'avais aucune idée de la majorité des choses que je mangeais, j'adorais ça.

 

J'adorais les glaces, qui avaient des couleurs extra ordinaires... Bleues, violettes, roses, toutes déclinées dans une gamme totalement hallucinante, bien loin des classiques "chocolat/vanille" qu'on a chez nous !

 

Puis aussi (et surtout), sur les plages du lac, y'avait des vendeurs ambulants... Qui criaient "Feeuut koukouritza", et la, moi j'courais, comme une folle vers le marchand ! C'était l'heure de l'épi de maïs (sur la plage, ouais, cherchez pas, c'est local, en Grèce, je bouffais que des pastèques (Karpoutzi parakalo !), en Hongrie, c'était Goulasch/mais !)(c'est bon, j'peux me nourrir en plein de langues, je suis sauvé \o/)

 

Je me souviens, tous les soirs, on allait dans le même resto, manger de la goulasch justement ... et un jour, on a voulu changer ... manger des vrais trucs de gamins. Genre, des spaghettis bolognaise. Sauf que quand l'assiette est arrivée et que mon père a vu les pâtes (trop cuites) surmontées de ketchup et de fromage ... ben on est partis sans payer remanger de la goulasch !

 

Je me souviens aussi, un soir, dans un établissement un peu chic des environs, un diner un peu pesant qui trainait en longueur, et j'en avais clairement marre d'être à table, jusqu'au moment ou un vieux juif viens à côté de nous et ... joue du violon dans mon oreille. Alors, déjà, j'ai horreur qu'on me colle. Et ensuite, j'ai horreur du violon. Alors qu'il continue sa mélopée funèbre, je sort stupidement un "Non mais pitié, qu'il arrête, on dirait une souris qui agonise".

 

Et la, ce fut le drame, le monsieur me comprenait parfaitement. "Ha, mais mademoiselle, ce n'est pas une petite souris, c'est une classique ici"...

 

OMFG. Je suis devenue rouge, et j'ai eu envie de me planquer.

 

La, j'ai appris à me méfier des autochtones, qui bien souvent parlent notre langue, même si nous ne parlons pas la leur ! (pareil à Prague !)

 

Je me souviens aussi d'un caprice de Maléfique, qui avait voulu à tout prix une peau de mouton, qu'elle l'a eu et "fait sécher" sur la rambarde de la maison ou nous vivions la bas pendant plusieurs semaines, ça sentait ... très très très mauvais.

 

Puis y'a eu Budapest ... On a pris le train pour y aller, et moi, je suis tombée amoureuse de cette ville, de son architecture, de ses ruelles, de ses rives ... (et des thermes de l'hôtel Gellèrt ...)

 

J'adorais les paysages, j'adorais faire des milliers de kilomètres en voiture pour aller la bas, j'adorais la liberté que j'avais sur place, ...

 

Ce qui est un peu triste, c'est que quand j'en ai reparlé à mon père la dernière fois que je l'ai vu, il m'a dit "Pouah, le lac Balaton, mais c'est pour les bouseux"... "Mais on y a été nous et j'ai adoré." "Ouais ben on était des bouseux ..."

 

 

Alalala.

 

Ah ben ça y est, j'ai meublé !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lys 22/12/2010 12:24



Je ne savais pas que tu connaissais ce coin ! Tu as de la chance de savoir que tu peux bien te débrouiller en terre inconnue. Ca doit pas mal ouvrir les horizons...


Si un jour tu te fais une virée à Prague, oublie pas de me proposer ;p



Setchaya 21/12/2010 09:01



Pour quelqu'un qui ne savait pas quoi raconter... :D

Pour des bouseux? M'enfin. Du moment que ça t'a plu et que tu en gardes d'excellents souvenirs, c'est le plus important!



NoooooooOOOOOOoon.jpg

Chaos Libre.

 

Morpeug -
WoW
blog-mai-2011.jpg

Articles Récents